Histoires et Mysteres, le site de l'etrange Ecoute ce qui se raconte loin de ton pays...

La terre est une école de la vie. L’enseignement initiatique est universel. Son but est de familiariser l’homme à ce qui l’attend demain afin que son évolution se poursuive dans des conditions adaptées à l’époque actuelle.

Qu’est-ce que l’enseignement initiatique ?
« Cet enseignement a pour but de préparer et familiariser l’humanité à ce qui l’attend demain. La Connaissance jusqu’alors occulte parce que ne convenant pas à tout un chacun, va peu à peu se dévoiler à tous les hommes afin qu’ils puissent poursuivre leur évolution dans de nouvelles conditions. Elle représente une Source pure à laquelle nous aurions aimé vous voir aller vous abreuver sans y rechercher un goût de sensationnel. Malheureusement, nous constatons que l’humanité n’est pas encore prête à recevoir la vérité avec la pureté de la simplicité. Aussi, afin que l’homme lui jette tout de même un regard bienveillant, nous piquons parfois sa curiosité par quelque événement du monde judicieux, encore inexpliqué sur Terre, et que vous qualifiez de miracle. »

A qui s’adresse cet enseignement ?
« A tous puisque l’humanité entière est impliquée dans ce grand programme cosmique. Ceux d’entre les hommes qui en ont les moyens se doivent de soutenir et d’aider avec Amour et réflexion leurs frères moins favorisés. »

Expliquez-nous comment se libérer de nos problèmes ?
« C’est en élevant votre esprit par des pensées saines, en accomplissant des actions altruistes, que s’opéreront progressivement en vous des changements. Vous verrez, par exemple, naître l’intuition qui, en se développant, se transformera en clairvoyance. Mais ne cherchez pas, coûte que coûte, de nombreux dons, les vrais pouvoirs surviennent d’eux-mêmes, car ils se présentent comme le prolongement normal d’un long cheminement de vies positives. L’impatience est un obstacle à leur développement. Contentez-vous d’éclairer votre esprit d’un savoir pur, de faire grandir vos qualités de cœur, d’accomplir des actes généreux et la récolte surviendra spontanément au moment voulu. »

Pouvez-vous nous résumer la vraie recherche de la connaissance ?
« Aller à la rencontre de la “Lumière”, s’en imprégner, puis la distribuer autour de soi afin d’inciter autrui à l’atteindre à son tour. L’homme est né pour évoluer, c’est le but principal de la création. L’immobilisme n’a jamais mené nulle part. Si l’homme des cavernes n’avait pas cherché à se perfectionner, l’humanité vivrait dans des grottes. Le savoir doit s’acquérir avec joie, afin qu’un jour il puisse apporter le bonheur. »

En vous lisant, certains se diront que ce bonheur là n’est pas encore pour demain !
« Sachez cependant, que c’est précisément en ayant ce type de pensées, que vous concourez à construire un avenir d’où le bonheur sera exclu : si vous croyez que demain sera noir, il le deviendra évidement, à la même règle et pourtant vous l’admettez plus difficilement : vous accepterez, par exemple, qu’à tout moment peut surgir une catastrophe dans un endroit paisible. Part contre, vous rejetez l’idée que la paix peut venir s’installer, tout aussi rapidement, là où des conflits opposent les hommes. Et pourtant, il faudrait si peu de temps pour que le monde retrouve la paix, que l’espoir renaisse, que le bonheur règne. Vous êtes capables de rétablir une situation aussi vite que vous l’avez détériorée : il suffit pour cela qu’au même moment, la grande majorité de l’humanité adopte une disposition d’esprit positive et croit en l’avenir qu’elle souhaite. Mais il est nécessaire, pour en arriver là, que les hommes comprennent que ce n’est pas la guerre qui apportera des solutions à leurs problèmes mais la paix. Seule l’harmonie, source de joie, est réellement créatrice. »

La souffrance peut-elle constituer un manière permettant à l’homme d’évoluer ?
« Elle lui permet de prendre conscience de ses erreurs, mais quand elle perdure, elle devient destructrice. Lorsque des jours meilleurs se présenteront, bien sûr, il faudra reconstruire, les cœurs d’abord, la terre ensuite. L’heure ne sera pas aux regrets, ni aux regards rétrospectifs sur un passé peu glorieux. Mieux vaut en effet rebâtir entièrement un édifice qui menace ruines, que de le consolider sur des bases branlantes. »

Quel moyen inattendu peut vous fournir de façon quasi automatique l’aide que vous espérez ?
« En ayant de bonnes pensées, vous élevez votre niveau vibratoire ce qui vous permet, durant votre sommeil, d’entrer en contact avec des êtres évolués de l’Invisible qui pourront vous apporter l’aide inattendue. Vos occupations de la journée, les sentiments qui ont dominé, influencent de façon certaine la qualité du sommeil. Le psychisme de l’enfant est particulièrement perméable aux agressions externes se son environnement. La vision de films où règne la violence par exemple, suscite peurs et angoisses et l’installe dans un climat d’insécurité. Le choc émotionnel subi déstabilise les corps subtils d’où les mauvais rêves et cauchemars qui empêchent le sommeil d’accomplir son rôle régénérant de l’organisme. Une vie saine et équilibrée favorisera un sommeil réparateur et transformera le cercle vicieux d’une nuit perturbée qui entraîne une mauvaise journée, en une spirale ascendante où la résolution des problèmes, petits ou grands, qui ponctuent la vie, sera grandement facilitée. »

Comment attirer bienfaits, joies et bonheur dans sa vie ?
« Compte tenu du tournant particulier que prend l’évolution dans la période actuelle, toutes les âmes qui ont atteint le seuil le plus bas ne pourront pas être sauvées. Une épuration des bas niveaux de l’astral de la planète va devoir entrer en action pour permettre à la terre de poursuivre un parcours cohérent après être stabilisée. C’est donc à l’homme conscient de ces faits qu’incombe la responsabilité de surveiller cette balance du bien et du mal et de prendre les dispositions voulues pour qu’elle penche du bon côté. D’autre part, apprenez à ne servir qu’un Maître à la fois. Pour que l’harmonie règne dans votre vie, il faut être le serviteur du Bien, si beaucoup de personnes qui souhaitent s’améliorer, échouent dans leur entreprise, c’est parce que cette règle vaut également pour l’inconscient. Il faut donc faire le ménage au niveau de l’intellect et du cœur sans oublier que la propreté de l’âme implique la netteté du corps. Ne vous attaquez pas au Mal lui-même, il est trop puissant. Freinez le judicieusement tout en lui substituant le Bien, le beau, le vrai. Vous le verrez alors diminuer, puis disparaître comme il est venu. C’est là le résultat découlant de l’application d’une grande loi universelle édictant que le Bien est plus fort que le Mal. »

Quelles règles vos prières doivent-elles respecter impérativement pour pouvoir être exaucées ?
« Quand vous priez, ne le faites pas par habitude, vous devez savoir ce que représente votre prière. Prier dans le vide est une perte de temps, ou du temps mal utilisé. Il n’est pas interdit de demander de l’aide pour soi-même si c’est nécessaire. Cela est même recommandé dès lors qu’il ne s’agit pas de satisfaire des fins exclusivement personnelles dépourvues de tout sentiment altruiste. Bien souvent, une prière faite pour votre propre compte peut, si elle est exaucée, être le moyen de venir en aide à autrui. On ne peut donner ce que l’on ne possède pas. Comment pourriez-vous désaltérer quelqu’un qui vous demande à boire, si vous n’avez pas pris la précaution d’avoir de l’eau en réserve ? Si votre souhait est d’élever votre esprit, qu’il en soit ainsi non seulement pour vous améliorer, mais également pour mieux comprendre et aider votre prochain. Les meilleures prières sont des mots, ou des pensées qui viennent du cœur, et qui vous inspirent vos bonnes actions. A défaut des actes qui doivent les accompagner, vous aurez fait les choses qu’à moitié. D’une façon générale, votre comportement quotidien peut s’assimiler à une prière : un sourire, un petit service qu’on rend, une aide désintéressée, sont des actes qui peuvent générer des ondes positives tout aussi importantes qu’une prière “classique”. »

Comment pouvons-nous protéger nos enfants contre la haine et la violence ?
« Les êtres gouvernés par les forces noires ne sont devenus les serviteurs du mal que parce qu’il ont fermé la porte à leur esprit divin par méconnaissance du fonctionnement de l’œuvre cosmique. Leur orgueil et leur égoïsme ont obscurci leur âme et les ont conduits à tenter de se fabriquer un monde dont ils seraient les maîtres. Rien n’étant statique dans l’univers, celui qui ne monte pas finit par descendre. C’est ainsi que ces êtres d’origines divine ont périclité et que le monde est devenu démoniaque. Le seul moyen dont ils disposent pour maintenir leur état encore quelque temps, est de fabriquer le Mal dont ils se nourrissent. A cette fin, un programme destructif a été élaboré pour les temps présents. Ses objectifs principaux se traduisent par l’avilissement des arts et de la littérature, la sape du respect de la religion en couvrant de ridicule les êtres Divins, la distraction subversive du peuple pour l’empêcher de s’élever spirituellement, la prolifération des armes, l’effondrement de la stabilité financière, la création du mécontentement universel entraînant la méfiance et la haine entre les classes sociales et entre les nations, la destitution de la famille, etc.. »

Comment aider nos enfants à réussir leur vie ?
« Une des choses importantes à leur apprendre, c’est l’amour et le respect de la vie. Non seulement la vie des autres, mais d’abord la leur. Celui qui ne s’aime pas ne pourra que mal aimer son prochain. Ce n’est pas facile, car il faut éviter de tomber dans le piège de l’égoïsme. Apprenez-leur que la vie est le bien le plus précieux et que c’est un devoir d’en prendre soin. Dès le plus jeune âge, ils doivent savoir qu’ils n’ont pas le droit de la mettre en péril par des actions à haut risque, des actes irréfléchis ou une mauvaise hygiène de vie (tabac, drogue, abus d’alcool…). Une bonne éducation donne aux enfants les atouts qui leur permettront d’affronter leur existence d’adulte dans les meilleures conditions possibles. Malheureusement, tout n’est pas toujours aussi simple. Certains enfants incarnent de jeunes âmes et ont, de ce fait, peu d’expérience. D’autres naissent avec un lourd passé karmique, aussi toute la bonne volonté des parents ne parviendra pas à résoudre les difficultés qui peuvent se présenter. »

Quels sont les moyens de préserver sa santé ?
« Le bien attire le bien et le mal attire le mal. Cela semble une évidence et pourtant peu de gens en tiennent compte. Qu’est-ce qui provoque la maladie si ce ne sont ces sentiments négatifs qui affaiblissent les corps subtils. En font partie, la haine et la méchanceté, et aussi l’angoisse, les soucis etc… Toutes ces vibrations nocives engendrées par la pensée vont détériorer ces corps subtils qui transmettront leur faiblesse au corps physique et favoriseront ainsi la maladie. Autre élément à incriminer pour produire la maladie : la peur. Avoir peur d’une maladie, c’est contribuer à son rapprochement et donc l’aider à s’installer. Avoir peur de tout, sans raison, ne permet plus d’être à l’écoute des intuitions. De plus, les ondes négatives qui se dégagent de la peur, rendent votre organisme plus vulnérable à la maladie. Vous y parviendrez en tirant un rideau imaginaire entre elle et vous, tout en vous efforçant d’avoir des pensées positives et gaies. »

Quels sont les secrets de notre propre réussite ?
« Réussir sa vie, ce n’est pas parvenir à une situation sociale élevée, acquérir une notoriété, détenir des pouvoirs etc… mais c’est être en accord avec soi-même. Soyez heureux des petits bonheurs quotidiens que l’existence vous offre. La moindre petite chose agréable doit être appréciée. C’est plus important que vous ne le pensez, la vie moderne l’a souvent fait oublier. Soyez heureux d’une joie saine qui n’empêche nullement de penser aux autres et de les aider, bien au contraire ! Votre joie intérieure sera pour vous et votre entourage un simulant, et un baume au cœur pour tous ceux qui souffrent. Sachez vivre raisonnablement. Si un peu de superflu améliore la qualité de la vie, trop de richesses risquent de la gâcher. Eliminez la convoitise. Intéressez-vous davantage à ceux qui sont plus mal lotis que vous qu’aux nantis. Pensez aux indigents qui possèdent si peu pour vivre. Si cela est possible, aidez les, mais avec gentillesse et compréhension car vous ne savez pas de quoi demain sera fait pour vous. Il est très important de prendre conscience que tout ce que les hommes s’approprient au delà de leurs besoins, ou sans le faire fructifier, manquera, un jour ou l’autre, à d’autres hommes. »

 

Pin It