le site de l etrange et des mysteres histoires et mysteres, esoterisme, voyance, etrange
Histoires et Mysteres, le site de l'etrange Ecoute ce qui se raconte loin de ton pays...
1.jpg
 

Sorciers, Sorcières, Sorcellerie… voilà donc des mots qui font frémir. Le dictionnaire infernal nous donne la définition suivante :

 « Sorciers : gens qui, avec le secours des puissances infernales, peuvent opérer des choses surnaturelles en conséquence d’un pacte fait avec le diable. »

Pour la plupart des gens, les sorciers sont des charlatans ou des imposteurs exploitant la crédulité populaire. Ce jugement reste un jugement de citadins. En effet, dans les campagnes, la croyance aux pouvoirs de certains individus ne fait plus aucun doute. Les rebouteux et autres guérisseurs sont légions et l’on fait toujours appel au « sourcier » avant de creuser un puit. D’ailleurs les mots « sourcier » et « sorcier » semblent être très proches…

Dans certaines régions de France, la magie noire est belle et bien présente. Certains agriculteurs voient leur troupeau décimé après qu’un sorcier ait prononcé une malédiction ou jeté un sortilège. Peu de scientifiques se sont penchés ou ont voulu étudier ces phénomènes paranormaux ou surnaturels et les croyances perdurent. Le zona (maladie de la peau) est généralement soigné par des « rebouteux ». Certains médecins, sachant que cette affection est difficile à guérir, préfère envoyer leurs patients directement chez le guérisseur. Il n’y a pas à croire ou ne pas croire. Les faits sont là… Certains parleront d’autosuggestion, d’autres de supercheries... Venez donc vivre dans les campagnes reculées en laissant de côté un rationalisme qui aveugle l’objectivité. Vous verrez des gens vivant en harmonie et en osmose avec la nature, marchant seul la nuit, dans la campagne ; ou récitant des incantations sous la pleine lune. Mais la race des véritables sorciers semble s’éteindre. On trouve encore quelques guérisseurs mais certains spécialistes ont disparu.

Que sont devenus les « leveurs de sorts ». Leur rôle était de lever le sort et surtout d’identifier le jeteur et le punir en lui lançant un autre sortilège. Il est (était ?) considéré comme un véritable sorcier car sa science demandait l’utilisation de pouvoirs et de connaissances émanant des arcanes les plus noires. Dans les villages le sorcier est souvent un individu habitant à l’extérieur du village, un peu excentré et qui aime se tenir en marge de la communauté. Il a quelques fois des malformations, des infirmités ou des différences physiques. L’expression, « avoir le mauvais œil » trouve son origine chez les personnes souffrant de strabisme ou de malformations oculaires. Certains guérisseurs (attestés par les témoignages régionaux) se sont spécialisés dans la guérison de tels ou tels maux. Leurs appellations varient selon les régions de France. Les « adoubeurs » soignent généralement le torticolis, les maux de reins et d’estomac. Les « acacheurs » guérissent les coliques. Les « dormeurs ou dormeuses » tous types de problèmes digestifs et intestinaux.

De nos jours, les sorciers ont envahi les villes. Sorciers ou charlatans ? le débat est ouvert. Il semblerait que ces sorciers soit plus habiles en psychologie et suggestion qu’en pouvoir extra ordinaires… Mais peut être que cette nouvelle race de sorciers répond à une certaine demande ; celle de citadins désabusés en manque de repères affectifs et spirituels qui ont surtout besoin qu’on les écoute et qu’on prenne leurs problèmes en considération. Mais attention, l’argent n’aide pas le sorcier à être plus puissant… Surveillez bien le nombre de séances et les sommes investies.

 

 Articles en relation avec celui ci : 

 

(c) 1999-2015 Histoires et Mysteres v 3.0