Histoires et Mysteres, le site de l'etrange Ecoute ce qui se raconte loin de ton pays...

Nous avons trouvé des cas de vampirisme qui sortent complètement des croyances et des critères du vampirisme tel que nous le connaissons. Dans les cas ci-dessous, pas de mort-vivant, pas de morsure au cou mais une absorption de l’énergie vitale !

 

Dans de nombreuses cultures, il est courant de croire qu’il ne faut jamais faire dormir un enfant avec un vieillard. En général, les enfants qui partagent leur lit durant quelques années avec une personne beaucoup plus âgée sont souvent de faible constitution et fréquemment malades. Leur guérison est longue et certains décèdent très jeunes. En fait, le vieillard absorbe l’énergie de l’enfant, pendant son sommeil et souvent sans vraiment le vouloir. C’est du vampirisme énergétique. Robert Ambelain, dans son ouvrage consacré au vampirisme, révèle des cas reconnus d’absorption d’énergie.

En Espagne, une vieille femme atteinte d’un cancer de l’intestin a survécut quatorze ans et provoqué la mort de quatre personnes dans son entourage. Tout d’abord son infirmière, qui mourut en six mois, complètement anémique, puis ce fut le tour d’un des parents de la vieille dame et deux voisines qui se sont occupées d’elle. Toutes ces personnes sont mortes ou ont été obligées de s’éloigner de la malade, car elles étaient devenus trop faible pour continuer.

Dans le nord de la France, une jeune fille a succombé violemment à une typhoïde. La personne qui la soigna mourut quelques temps après, anémique, dépressive et très faible. Il est à noter que lorsque l’on enterra la jeune fille, son corps était souple et tiède…

Un autre cas a été signalé quinze plus tard, toujours dans le nord de la France.

vampire

Près de Bordeaux, une jeune fille, que l’on disait “ Sainte ”, car elle ne se nourrissait que d’eau fraîche et restait continuellement alitée. Les gens de la région lui accordait des pouvoirs surnaturels. On lui amenait les enfants à bénir. Elle embrassait longuement les enfants et sa santé s’améliorait après chaque visite. En hiver, par contre, quand le temps et l’état des routes ne permettait pas des visites fréquentes, sa santé était au plus mal.

Au XIXème siècle, à Paris, une vieille femme, malade, embauchait de jeunes gouvernantes qui partaient toujours au bout de trois mois pour mourir à l’hôpital. Les symptômes étaient toujours les mêmes : grande faiblesse généralisée de l’organisme. Une plainte fut déposée par le père de l’une des victimes. La police enquêta et perquisitionna mais aucune preuve ne put être trouvée affirmant la culpabilité de la vieille dame. La police restait quand même soupçonneuse car il y avait quand même des décès similaires après passage dans cette maison… Le commissaire interdit à la vieille dame d’embaucher de nouvelles gouvernantes sous peine de poursuites plus graves. Ce qu’elle fit ; et elle mourut quelques semaines plus tard.

Ces cas nous montrent bien que le vampirisme peut être également pratiqué par des vivants. On peut également rencontrer du vampirisme psychologique, ou des pressions et du harcèlement peuvent conduire à des dépressions par affaiblissement du moral et de la volonté…

vampire

Remarquez également ces gens, que vous rencontrer pour la première fois dans une soirée et qui sont toujours en train de toucher les autres pendant qu’ils parlent…
Mais ne voyez quand même pas des vampires partout…