le site de l etrange et des mysteres histoires et mysteres, esoterisme, voyance, etrange
Histoires et Mysteres, le site de l'etrange Ecoute ce qui se raconte loin de ton pays...
1.jpg
 

Quel étrange nom pour un étrange animal. C’est sur l’île de Porto Rico que cette créature a fait parler d’elle pour la première fois, absorbant le sang d’animaux tels les chèvres, vaches et chevaux. Pour l’instant, le Chupacabra n’aurait pas attaqué d’êtres humains, mais personne ne sait s’il en est capable ou non. On l’a surnommé le « suceur de chèvres » car il attaqua pour la première fois ce type d’animaux, les vidant de leur sang en laissant, tel le vampire, deux traces de piqûre au niveau du cou. Des rapports signalaient que certains organes avaient été dévorés. Comme l’apparition de cet animal est soudaine et qu’aucune trace, dans le passé, ne signale des témoignages mentionnant le Chupacabra, certaines personnes et quelques scientifiques américains ont amené la théorie que cet animal puisse provenir d’une autre planète, abandonné délibérément ou non lors d’une visite extra-terrestre. Après analyse des témoignages concernant ce redoutable animal, on peut tenter de faire son portrait-robot. Il possède des dons pour le camouflage. Dans certains cas, on l’aurait vu voler grâce à de petites ailes sur son dos. Il se nourrit de sang. Il n’attaque pas les humains. On le décrit ayant une tête ovale, des yeux rouges, une peau grise, un corps mélangeant le reptile, l’insecte et l’alien. Des témoins affirment avoir vu des boules de lumières oranges, avant ou après un passage de Chupacabra.

On remarquera une évolution des témoignages démontrant que le Chupacabra s’est déplacé (ou a été déplacé) vers les Etats-Unis et le Mexique.

En 1920, était abattu entre la Colombie et le Venezuela, un homme-singe. On a longtemps essayé de faire croire qu’il existait un lien entre cette créature et le bigfoot. Il faudra attendre les années 70 pour que des preuves soient apportées afin de démontrer que cette photo était un canular.

chupacabra

Etude Scientifique

Du 10 au 17 février 1996, une expédition a été organisée à Porto Rico, afin d’essayer de localiser et de capturer des Chupacabras et surtout tirer au clair toutes les histoires qui se racontent et qui tiennent plutôt de la science-fiction. L’équipe était composée de 13 ufologues et d’un journaliste écossais du Glascow Hérald. Les premières journées de recherches consistèrent à récupérer un maximum d’informations auprès des autochtones. Dans les environs du lac Cathagéna, des témoins déclarèrent avoir vu des engins volants entrer dans le lac ou en ressortir. Une plongée ne révéla rien de suspect. Sur la plage Combate, des témoins ont affirmé avoir vu une porte dimensionnelle s’ouvrir et des Chupacabras en sortir. La seule chose surprenante sur cette plage, fut de découvrir un gros rocher très magnétique. A proximité de la plage, l’équipe rencontra une famille dont la femme, enceinte, déclarait attendre un enfant d’un extra-terrestre qui s’est matérialisé sur la plage, à l’endroit de la porte dimensionnelle. Des cercles « d’atterrissage » furent constatés dans un périmètre contigu. Au bout de quelques jours, l’expédition rencontrait enfin des témoins directs de Chupacabras et sur les lieux où ils avaient été aperçus. Des heures d’observation ne donnèrent rien. Une femme fut interrogée car elle avait déclaré être tombée nez à nez avec un Chupacabra, et lui avoir assené un grand coup de machette. Les scientifiques, incrédules, écoutèrent sa version, jusqu’à ce qu’elle déclare avoir conservé le morceau qu’elle avait découpé sur la bête. Il s’agissait d’un large morceau de cuir recouvert de quelques poils. Des échantillons furent prélevés et immédiatement envoyés dans un laboratoire pour analyse. Chose étrange, ces échantillons n’arrivèrent jamais au labo… Quand on essaya de recontacter cette dame, elle avait disparu ainsi que tous ses meubles et affaires… Pour résumer, cette expédition ne trouva rien, écouta des témoignages plus ou moins abracadabrants mais revint bredouille.

Quelques Témoignages

En 1970, dans la vallée du Rio Grande, aux USA, un troupeau entier est décimé. Tous les animaux ont été vidés de leur sang. A Brownsville, Texas, un bœuf est également retrouvé « vampirisé ». En 1994, à Porto Rico, en entendant du bruit sous leur lit, un couple découvre quatre petits Chupacabras, qu’ils chassent à coups de balai. En 1995, à Orocovis (Porto Rico), huit moutons sont retrouvés morts, comme dans tous les cas, leur sang a été absorbé, et à quelques kilomètres, à Canovanas, ce sont près de 150 animaux qui ont été découverts sans vie. Le 19 novembre, tout un quartier subira les attaques d’un ou plusieurs Chupacabras. Les chiens, chats et autres animaux domestiques seront tués. Un Chupacabra traversa même une fenêtre pour attaquer… un ours en peluche qu’il détruisit avant de s’enfuir. Un résident a vu, en plein après-midi, derrière chez lui, en allant brosser le poil de ses chiens, un genre d'animal de la famille des singes, mais dit-il: « ce n'était pas exactement un singe. Il courait comme un singe et il mesurait environ 4 pieds de hauteur et je n'ai pas vu de queue ». Le 7 décembre, près de Guanica, Porto Rico, mort de poulets et de vaches, vidés de leur sang. Le 14 décembre 1995, Naguabo, sur la côte Est, plusieurs lapins en cage sont trouvés morts avec des trous à l'arrière du cou, sans une goutte de sang. D'autres lapins sont disparus. Derrière une des cages, on a retrouvé des traces de pas avec trois doigts. Le 15 décembre 1995, en une année, le chupacabra fut responsable de 1000 morts d'animaux: chèvres, vaches, poulets, et autres animaux. Il y a eu plusieurs témoins. La taille de la créature décrite est de 4 à 6 pieds de hauteur avec une démarche bizarre avec des yeux de type "alien". Le 21 décembre 1995, à Guanica, Porto Rico, Monsieur Osvaldo Claudio Rosado, âgé de 44 ans, était occupé à laver sa voiture quand il fut agrippé par derrière. En essayant de se débarrasser de l'intrus, il vit un gorille de 5 pieds au poil noir, s'enfuir. Rosado a été coupé sur l'abdomen, probablement par des griffes, disent les médecins. A Klamath Falls, une vache est morte avec les oreilles arrachées, la langue enlevée, quatre dents arrachées et sur les autres on a trouvé des cercles noirs à leur surface. Le vagin et le rectum ont été enlevés. Aucune trace de sang n'a été retrouvée sur les lieux. Le 19 mars 1996, Jose Pellot, en entendant le chien de son père hurler, croise le chemin d’un Chupacabra. La créature le regarda fixement, se redressant sur ses pattes arrière, poussa des cris stridents avant de s’enfuir. Le jeune homme, terrifié, ne put bouger. Le chien fut retrouvé mort.

Miami Vice

Le 21 mars 1996, la police de Miami arrive sur les lieux d’un terrible crime : 69 victimes dans le même quartier ; pas un seul être humain blessé, mais des chiens, des chats, des chèvres, des oies et des canards massacrés, mutilés, assassinés, vidés de leur sang. La police soupçonne rapidement un chien sauvage, mais dans ce quartier « latino », on parle déjà d’un Chupacabra.

Depuis le 25 juillet 1997, douze témoignages mentionnent des Chupacabras au Brésil. Dans la même nuit, des centaines d’animaux (bétail, animaux domestiques, volailles), dans différentes fermes sont retrouvés morts, portant les marques caractéristiques du Chupacabra. A la même époque, on commence à entendre parler du Chupacabra au Guatemala.

Le Chupacabra et les OVNI

Pour une grande partie des Porto Ricains, on ne peut capturer les Chupacabras car ils se déplaceraient au moyen d’OVNI. LE 30 avril 1996, Miguel et Maria Rodriguez apercevaient un objet lumineux semblant atterrir dans la forêt jouxtant leur ferme et repartir quelques minutes après. Toutes leurs poules furent retrouvées tuées. D’autres hypothèses, tendaient à croire que ces animaux hibernent et se déplacent sur l’île de Porto Ricoh grâce à un réseau de galeries souterraines.

Le Chupacabra sent le souffre

Un journaliste écrivait en 1996, que le Chupacabra pouvait être une bête infernale et démoniaque, mentionnée dans le Livre des Révélations. D’après lui, certains témoignages mentionnaient une « odeur de souffre » lors d’attaques de ces créatures.
Le Chupacabra a été créé par l’Homme

Autre théorie : Le Chupacabra résulterait de manipulations génétiques faites par l’armée et des animaux se seraient échappés puis reproduits. On parle aussi, de fabrication génétique, mais pour tester les Porto Ricains face à une situation de crise.

Le Scoop : l’Armée Américaine et le Chupacabra

Le 10 novembre 1996, un ancien officier de l’armée américaine révélait à des journalistes porto ricains, qu’il existait un lien entre le Chupacabra et l’affaire Roswell. Cet officier, âgé de 70 ans, a travaillé pour les services secrets américains, à un haut niveau d’accréditation et un haut grade de sécurité. Il confirmait que les Chupacabras ne pouvaient attaquer les humains et encore moins les enfants. La peur qui existait sur l’île devait disparaître. En 1985, il était affecté à Fort Still, dans l’Oklahoma, et devait garantir la sécurité et la confidentialité d’un engin volant non identifié en provenance de la base de Roswell au Nouveau Mexique. Cet engin s’était crashé à côté des chutes Wichita. Les créatures, les Chupacabras, étaient dans cet aéronef, dans des cages. Afin de les étudier, il fallait les relâcher dans un environnement où elles pourraient trouver de la nourriture en abondance, mais il ne fallait pas qu’elles puissent s’échapper. Une île était la meilleure solution pour la sécurité et Porto Rico, par ses élevages, était un point de chute idéal qui pouvait pourvoir à leurs besoins alimentaires.

Juin 1999

Source : CNI News Vol. 5, No. 7, d'après le vétéran du MUFON et ancien major dans l'Air Force, George filer : les redoutés Chupacabras sont à nouveau en action à Porto Rico. « Les enquêteurs du MUFON de la région, ont visité le site de récentes attaques de Chupacabras et déclarent que ce sont des attaques vérifiées par beaucoup de témoins viables. Ces dernières semaines, les Chupacabras ont tué de nombreux d'animaux autour de El Yunque, le point le plus élevé de Porto Ricoh (3493 pieds). Ils laissent souvent leurs victimes avec des perforations aux yeux et au cerveau. Mais aucun n'a attaqué un humain. Des descriptions récentes des Chupacabras, faites par les villageois effrayés, les décrivent comme un monstre gris avec une grosse tête. Ils sont fréquemment liés avec des observations d'ovnis. "Les Chupacabras sont tombés nez à nez avec plusieurs fermiers, ces dernières semaines. Ils semblent avoir la capacité de flotter au-dessus du sol. Quelques observateurs déclarent avoir entendu le bruissement d'ailes. Un prêtre détective, a vu l'animal faire de la lévitation et recouvert de cheveux. Nos enquêteurs ont vu les empreintes de pas et ont vu comment les Chupacabras déchirent la cage d'un animal avec ce qui semble être leurs mains nues. Les Chupacabras sont connus pour avoir tué toutes sortes d'animaux dont des canards, des chèvres, et des vaches. Dans une ferme, les Chupacabras ont tué des centaines de poulets. Le fermier a déclaré que les yeux de la bête, sont capables de mettre les poulets dans une sorte de transe. Ils ne peuvent se défendre ou même courir. La région des meurtres les plus récents se trouve à 20 miles à l'est de San Juan. Les journaux locaux se posent la question à savoir comment les Chupacabras peuvent atteindre cette région qui se trouve à 100 miles de la zone précédente de meurtres ».

 

Articles en relation avec celui ci : 

 

(c) 1999-2015 Histoires et Mysteres v 3.0